Mercato par

Un mois pour trouver 30 millions

Commentaire(s)
Le PSG doit vendre pour 30 millions avant le 30 juin.

Alors que le mercato ouvre ses portes dans une dizaine de jours, le PSG va devoir vendre pour environ 30 millions d'euros avant la clôture de l'exercice comptable, le 30 juin.

Antero Henrique est revenu de Doha, où il était convoqué en début de semaine, avec des certitudes. Les hautes sphères du Paris SG, Nasser al-Khelaïfi en tête, l'ont conforté dans ses fonctions de directeur sportif pour les mois à venir et il sera donc chargé de mener le prochain mercato parisien, si possible en symbiose avec Thomas Tuchel. Mais le Portugais n'aura pas nécessairement besoin de l'aval de son entraîneur pour mener à bien sa première mission principale : vendre en urgence.

Comme chaque année ou presque depuis l'instauration du fair-play financier, le PSG doit trouver des fonds dès l'entame du marché des transferts pour clôturer son exercice comptable sans s'attirer les foudres de l'instance de contrôle financier des clubs (un déficit de 30 M€ sur trois ans est toléré). C'est encore plus vrai depuis les recrutements pharaoniques de Neymar et Mbappé en 2017 (400 M€ au total, sans compter les salaires), amortis sur plusieurs années et qui obligent les dirigeants à redoubler d'efforts pour dégager davantage de recettes.

Krychowiak, Meunier et/ou Nkunku sur le départ

Combien Henrique devra-t-il trouver cette fois-ci ? Il y a encore quelques semaines, la somme de 60 millions d'euros était évoquée. Depuis, le Betis Séville a levé l'option d'achat de Giovani Lo Celso pour 22 millions d'euros et une revente immédiate du milieu Argentin, que Tottenham serait prêt à acheter 60 M€, permettrait au PSG de récolter 7 M€ supplémentaire (soit 20% de la plus-value réalisée par le Betis). Le calcul est vite fait ; il n'y aurait donc plus qu'une trentaine de millions à trouver, avant le 30 juin, pour que le club parisien reste dans les clous du FPF. Une somme confirmée ce matin dans L'Equipe.

Un peu plus de 10 millions devraient tomber rapidement dans les caisses parisiennes, en vertu de l'option d'achat que le Lokomotiv Moscou compte lever pour Grzegorz Krychowiak. Resterait alors un peu moins de 20 M€ à réunir sur les ventes de joueurs devenus indésirables. Christopher Nkunku ou Thomas Meunier, arrivés à douze mois du terme de leurs contrats respectifs, devraient être les premiers à partir. Reste à savoir quand et pour combien...