PSG par

Thomas Tuchel déjà mis sous pression par Leonardo

Commentaire(s)

Malgré une première saison décevante à la tête du PSG, Thomas Tuchel jouit toujours d'une belle cote de popularité et de la confiance de ses dirigeants à Paris. Mais celle-ci pourrait s'effriter selon la première partie de saison de son équipe, à laquelle Leonardo sera très attentif...

Le cas Neymar mis à part, tout semble se dérouler à merveille au PSG, depuis le retour aux commandes de Leonardo. De retour au poste qu'il occupait entre 2011 et 2013, le directeur sportif a retrouvé comme s'il ne les avait jamais quittés les joueurs qu'il avait fait venir au début de l'ère qatarie, ainsi que le président Nasser al-Khelaïfi qui lui voue toujours une confiance sans limite. Déjà très à l'aise sur ses interventions médiatiques, il a aussi géré de main de maître ses premiers dossiers mercato, validant les arrivées de Pablo Sarabia et Ander Herrera, puis en offrant à Thomas Tuchel les renforts défensifs qu'il désirait : Abdou Diallo puis Idrissa Gueye.

La relation du dirigeant brésilien avec le coach allemand paraît d'ailleurs très étroite, du moins en apparence. "C’est fluide entre nous, on a une entente vraiment directe, on parle de tout. Il était en poste quand je suis arrivé, c’est à moi de comprendre ce qu’il se passe, de faire en sorte d’être proche", expliquait Leonardo au Parisien le mois dernier. "Nos rapports sont sains, on fonctionne tranquillement." Ce discours n'est-il qu'une façade ? Difficile de l'affirmer, après seulement deux mois de cohabitation entre les deux hommes. Toujours est-il que Leonardo n'a pas non plus l'intention d'accorder un blanc-seing à son entraîneur et d'après L'Equipe, il a déjà installé une forme de pression sur ses épaules.

Le nom de Max Allegri déjà dans les tuyaux

En résumé, Tuchel aurait seulement jusqu'à fin décembre pour convaincre. Des performances en berne ou des remous au sein de son vestiaire durant cette première partie de saison pourraient donc remettre en cause son avenir, et ce malgré la prolongation de contrat qu'il a signée en fin de saison dernière (jusqu'en juin 2021). En cas de départ inopiné de l'ancien chef de file du Borussia Dortmund, un nom serait déjà dans l'esprit des dirigeants Parisiens pour le remplacer, celui de Massimiliano Allegri, sur le marché depuis son départ de la Juventus Turin cet été. Difficile, toutefois, pour l'instant, d'imaginer un tel scénario.