PSG par

Leonardo : "On doit oublier un peu ce qui s'est passé les dernières années"

Commentaire(s)
Leonardo a évoqué les échecs passés en LDC.

En arrachant le point du nul au Santiago Bernabéu en début de semaine face au Real Madrid (2-2), le Paris SG s'est assuré la première place du groupe A. Néanmoins, les Parisiens ont vécu une soirée difficile, qui n'est pas sans rappeler les soirées cauchemardesques que le club de la capitale a connues ses dernières années en LDC. Pourtant, Leonardo estime qu'il est nécessaire de passer ces mauvais souvenirs aux oubliettes. "Pour ce qui est de la fragilité mentale du PSG, je pense qu'on doit oublier un peu ce qui s’est passé les dernières années. Au final, on dit "Ah, c'est aussi arrivé l'année dernière, on a perdu". Mais chaque année est différente. Quand on regarde les autres résultats, cela n’arrive pas qu’au Paris Saint-Germain. Mais comme Paris est une équipe qui peut gagner mais n’a jamais remporté la Ligue des Champions, peut-être qu'il y a cette discussion quant à savoir si Paris réussira un jour. D’autres équipes l’ont gagnée mais Barcelone va à Liverpool et perd 4-0 après avoir gagné 3-0. Ce sont des choses qui arrivent" a confié le directeur sportif parisien au média brésilien Esporte Interativo.

Plutôt que de ruminer le passé, le Brésilien assure que le PSG doit se concentrer sur le futur et le projet en cours. De cette manière, le club se mettra dans les bonnes dispositions pour se rapprocher de son objectif, celui de remporter un jour la coupe aux grande oreilles. "Nous, on doit sortir un peu de ce film. Parce que le fait d'avoir perdu un match l’année dernière ne veut pas dire qu’on va le perdre cette année. Si on analyse l’équipe joueur par joueur, on ne doit rien à personne. On doit construire un objectif avec tout ça, en mettant toutes nos forces dans la même direction. Je pense que c’est ça le secret. Quand on arrive à faire ça, l’équipe est à chaque fois plus compétitive. Le secret est de construire cette synergie. Cela n'a pas fonctionné mais c'est ce qu'on recherche."