CDL

Guingamp brise la série du PSG et élimine les Parisiens (analyse et notes)

Le PSG sort de la CDL

Quintuple tenant du titre, le PSG sort dès les quarts de finale de la Coupe de la Ligue après une défaite face à Guingamp (1-2). Les Parisiens ont joué avec le feu et offert trois pénaltys à l'EAG. 

Coupe de la Ligue - Quart de finale
Paris Saint-Germain - EA Guingamp : 1-2 (0-0)
Buts : Neymar (63e) pour le PSG. Ngbakoto (81e, s.p), Thuram (90+3e) pour l'EAG.

LE FAIT DE MATCH

Paris offre trois pénaltys à Guingamp. Alors qu'ils proposent un solide 6-3-1 en phase défensive et n'offrent pas vraiment de brèches aux Parisiens, les Guingampais profitent d'un contre pour se retrouver dans la surface adverse (60e). Là, Ludovic Blas, pourtant encerclé par Thiago Silva et Thomas Meunier, récupère un pénalty après une faute très (très) maladroite du Belge dans la surface. Marcus Thuram décide de prendre ses responsabilités mais manque totalement son pénalty devant Alphonse Areola. Quelques dizaines de secondes plus tard, Paris sanctionne avec une tête de Neymar sur un centre de... Thomas Meunier. Mais pas de quoi décourager les Guingampais, qui vont parvenir à renverser Paris sur deux autres pénaltys, donnés par Juan Bernat et Thilo Kehrer. 

LES BUTS

1-0 (63e) : Draxler décale sur le flanc droit Meunier qui lève aussitôt un joli centre en direction du deuxième poteau. Seul, Neymar reprend de la tête et propulse le ballon au fond d'une trajectoire croisée. Johnsson est battu sur sa gauche. Le PSG ouvre le score.

1-1 (81e) : Guingamp égalise sur pénalty ! Sur un long ballon en profondeur, Marcus Coco prend Juan Bernat de vitesse. L'Espagnol, d'un surplus d'engagement, bouscule et crochète l'attaquant adverse. Un pénalty très discutable malgré l'aide de l'arbitrage vidéo. Cette fois, c'est Ngbakoto qui se présente face à Areola et, contrairement à Thuram, ne tremble pas devant Areola.

1+2 (90+3e) : Thuram délivre Guingamp. Sur une ultime attaque, l'EAG obtient un troisième pénalty après une faute de Kehrer sur Thuram. L'attaquant, malheureux à l'heure de jeu après avoir manqué le premier face à Areola, retente sa chance et trompe le portier parisien.

L'HOMME DU MATCH

Marcus Thuram (Guingamp) : après avoir manqué le premier pénalty guingampais, l'attaquant a fait preuve d'un mental d'acier pour offrir la victoire à l'EAG. Dans les dernières minutes du temps additionnel, il n'a pas tremblé pour tromper Alphonse Areola, qui touche pourtant le ballon, sur un troisième pénalty qu'il a lui même provoqué. 

LES NOTES

PSG : Areola (5) - Meunier (3), Kehrer (3), T.Silva (6), Bernat (4) - Marquinhos (5) puis Verratti (5), Draxler (4) - Di Maria (4) puis Cavani (4), Neymar (6), Diaby (4) - Mbappé (3).

EAG : Johnsson (5) - Traoré (6), Kerbrat (7), Eboa Eboa (6), Rebocho (5) - Phiri (5), Deaux (6), Blas (6) - Coco (6), Mendy (4), Thuram (6).

LES CONSÉQUENCES

Paris a eu beaucoup de mal à trouver la clé face à Guingamp. Après n'avoir cadré aucun tir en première mi-temps, les Franciliens ont failli être puni sur un pénalty de Marcus Thuram, finalement manqué. Après avoir ouvert le score quelques minutes après ce raté, le PSG offre toutefois une nouvelle occasion à l'EAG d'égaliser via un autre pénalty, cette fois réussi par Ngbakoto. En toute fin de match, Thuram, sur un troisième pénalty, fait tomber le PSG. Si les difficultés face à un bloc aussi dense sont compréhensibles (une défense à 6), les Parisiens ont manqué de tout ce soir : rythme, envie, déplacements, réalisme, et assiduité défensive... Cette défaite fait très mal aux Parisiens, invaincus en coupes nationales depuis mai 2012. C'est une série de 44 matchs consécutifs qui part en fumée et seulement la 2ème défaite de la saison (après Liverpool).

Le projet guingampais était clair : arracher les tirs au but face aux Parisiens. Alors que l'EAG n'a pas marqué le moindre but en CDL cette saison (deux qualifications aux TAB après deux 0-0), les Guingampais ont su trouver la faille sur deux pénaltys. Guingamp rejoint Strasbourg, Bordeaux et Monaco en demi-finale.