Mercato

Le dossier Rabiot incite de nouveau à l'optimisme !

Adrien Rabiot pourrait se laisser tenter par une prolongation.

Adrien Rabiot, qui évolue en symbiose avec Thomas Tuchel depuis le début de la saison, pourrait finalement se laisser convaincre de prolonger son contrat au PSG.

Titularisé lors de chacun des dix matchs officiels disputés par le Paris St-Germain depuis le début de la saison, Adrien Rabiot est le joueur le plus utilisé par Thomas Tuchel. Paradoxalement, c'est aussi celui dont l'avenir est le plus incertain. Son contrat, revalorisé pour la dernière fois en novembre 2014, s'achève à l'issue de la saison et, si rien ne se passe d'ici-là, le milieu de terrain de 23 ans pourra s'engager avec le club de son choix dès le 1er janvier.

La situation devient urgente pour les dirigeants Parisiens, qui savent les courtisans de leur numéro 25 aux aguets pour tenter de le récupérer gratuitement. On pense notamment au FC Barcelone, qui lui avait voué une cour assidue l'été dernier, au moment où le manque de soutien du PSG suite à son refus d'assumer le statut de réserviste en équipe de France l'avait moralement atteint. Sa mère Véronique, qui est aussi son agent, avait alors tout tenté pour le faire signer en Catalogne, mais s'était opposé à l'inflexibilité de Nasser al-Khelaïfi, bien décidé à le conserver pour démarrer le nouveau cycle avec Tuchel.

Sa relation avec Tuchel fait renaître l'espoir

Depuis, ces relations se seraient apaisées et c'est justement grâce à l'entraîneur allemand que, d'après Le Parisien, l'éventualité d'une prolongation est revenue dans l'air du temps. En quelques mois seulement, Tuchel serait parvenu à créer une véritable relation de confiance avec son milieu de terrain et l'espoir de voir ce dernier étendre son aventure avec son club formateur au-delà de l'été 2019 renaît, depuis peu, chez les dirigeants Parisiens. Ces derniers, qui tablaient sur un nouveau contrat longue durée (jusqu'en 2022 ou 2023), devront peut-être revoir cette ambition à la baisse, mais ne bouderont pas leur plaisir en voyant Rabiot étendre son contrat, même d'un an ou deux.